Quartz ou mécanique : quel type de mécanisme horloger est à privilégier ?

mouvement-quartz

Vous débutez en horlogerie et aimeriez savoir quel type de mouvement de montre est le plus fiable ? Qu’il soit électronique à quartz ou mécanique, un mouvement de montre possède certaines propriétés et caractéristiques propres. Pour choisir votre mouvement, il vous faut d’abord déterminer l’usage que vous ferez de votre montre en bois ainsi que votre profil de « collectionneur »…

Les mouvements mécaniques : imparfaits mais nobles !

mouvement-montreSi les mouvements mécaniques sont autant prisés par les collectionneurs, ce n’est certainement pas pour leur facilité d’utilisation ! Non, si les passionnés apprécient les mouvements mécaniques, c’est pour leur étonnante complexité empreinte d’imperfection mais aussi et surtout de noblesse. Sur ce type de mouvement de montre, un système appelé « barillet » stocke l’énergie lors du remontage au moyen d’un ressort en spiral. Celui-ci délivre ensuite progressivement cette énergie emmagasinée aux différents rouages pour faire fonctionner la montre.

Il est important de distinguer les mouvements mécaniques à remontage automatique et ceux à remontage manuel. La différence tient dans la manière dont le barillet est comprimé. Dans le cas d’une montre mécanique à remontage manuel, le porteur devra faire tourner le remontoir à la main afin de comprimer le ressort et ce de façon régulière, le plus généralement au quotidien. A l’inverse, les montres mécaniques à remontage automatique ne demanderont un remontage qu’après un redémarrage. Avec ce système une masse oscillante, déplacée par les mouvements du poignets, va comprimer le ressort en tournant autour de son axe.

Les mouvements mécaniques possèdent une autonomie (ou « réserve de marche ») située entre 12 et 40 heures une fois le remontage effectué. Après cela la montre « au repos » aura consommé toute l’énergie, commencera à devenir imprécise et finira par s’arrêter. Pour mettre correctement les pièces du calibre en mouvement, il est primordial de remonter la montre au maximum.

Une montre mécanique peut donc s’avérer contraignante et sa précision est très variable selon la qualité de ses composants et la maîtrise du réglage qu’elle renferme dans son boitier. C’est avant tout un objet de collection réservé à un public averti et passionné. Mais si vous recherchez une montre à aimer sans avoir à vous soucier de la remonter, c’est sans doute vers une montre à quartz qu’il faudra vous tourner…

Les mouvements électroniques à quartz : moins prestigieux mais plus simples et précis !

montre-quartz-analogiqueAvec une montre à quartz vous ne pouvez pas vous tromper ! Toutes les montres de notre catalogue sont d’ailleurs équipées de ce mouvement réputé pour sa fiabilité et sa précision. Avec un mouvement électronique à quartz, la pile de votre montre atteindra facilement plusieurs années et à aucun moment vous n’aurez à intervenir sur son mécanisme. Un simple contrôle du joint d’étanchéité chez un horloger suffira à optimiser sa durée de vie.

Ce type de mouvement de montre est composé d’un circuit intégré, d’une pile et bien sûr d’un oscillateur à quartz. On distingue les montres à quartz analogiques et celles disposant d’un affichage numérique. Les premières sont équipées d’aiguilles vers lesquelles la transmission mécanique se fait.  Les montres quartz numériques quant à elles transmettent les impulsions du circuit intégré à un écran à cristaux liquides.

Précision, fiabilité et résistance sont les maîtres-mots des montres à quartz. Leur « dérive quotidienne » ne dépasse pas les 0.3 secondes par jour et elles conviennent à toutes les activités sportives à l’inverse des montres mécaniques qui supportent mal les mouvements brusques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *