L’histoire du bracelet Nato

montres-nato

Vous aimez et portez un bracelet Nato au quotidien pour son côté jeune et baroudeur mais connaissez-vous vraiment l’histoire de ce bracelet de montre mythique ? C’est que ce petit bout de bracelet en cuir ou en nylon aux origines militaires a été conçu selon un cahier des charges des plus strictes. Vous ne regarderez plus votre montre en bois D.W.Y.T de la même façon…

Bracelet Nato : un bracelet design qui ne l’a pas toujours été

bracelet montre nato

L’histoire du bracelet Nato remonte à 1973. Soucieux de doter ses soldats d’un bracelet incassable et résistant à tous les terrains, c’est le Ministère de la Défense Britannique qui a eu l’initiative de cet objet intemporel. Si les bracelets en cuir se montraient peu adaptés aux missions en milieu tropical (humidité, transpiration…) et que les bracelets en métal réfléchissaient trop la lumière et présentaient un risque de perte important (quand la barrette venait à casser) les montres Nato elles se sont vite avérées être de précieuses alliées, robustes et à l’aise même dans les conditions les plus difficiles.

Saviez-vous que le nom Nato n’était pas directement lié à l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) ? Cet abus de langage vient en réalité de la référence de commande inter-pays signataires : Nato Stock Number. Le lien avec l’armée britannique a donc été établi « par erreur » si l’on peut dire. Les soldats le surnommaient également « G10 » en raison du nom de formulaire nécessaire pour le commander.

histoire-bracelet-nato

Conçu pour être fonctionnel et inusable avant d’être esthétique, le bracelet Nato répond alors à des caractéristiques très précises :

  • il est réalisé en nylon tissé gris « admiralty grey », d’épaisseur 1.2 mm
  • il est fabriqué à partir d’une seule et même pièce
  • il comprend une boucle d’un seul tenant, inamovible, sans pompe
  • sa boucle et ses passants sont thermo-soudés
  • il dispose d’une coupure de la bande de nylon et de trous scellés à chaud
  • il mesure 20 mm de large et 280 mm de longueur afin d’être fixé sur les épaisses combinaisons de plongée de la Royal Navy

James Bond et son bracelet Nato : encore un malentendu !

bracelet-nato

Qui dit bracelet Nato dit James Bond ! On a tous en tête l’image de Sean Connery arborant fièrement son bracelet en nylon rayé gris et noir dans Goldfinger… encore un malentendu ! A l’époque la qualité d’image n’a pas permis d’identifier très clairement le bracelet que portait 007. Mais les Blu-Ray et leurs réédition HD ont permis de rectifier le tir. Après analyse des images en haute résolution, le verdict des experts et des fans du bracelet Nato est tombé : la montre de James Bond n’est pas une montre Nato ! On est d’ailleurs très loin du cahier des charges imposé par le Ministère de la Défense Britannique. Le bracelet de M.Bond, James Bond ne dispose que d’une simple bande de nylon (pas de seconde épaisseur sous le boitier) et n’est pas équipé du système de passants. Au niveau des couleurs, rien ne va non plus : on ne compte pas cinq bandes noires et grises mais neuf bandes bleu marine, vert olive et rouges !

Mais voilà qu’en 2015 l’acteur Daniel Craig – dernier interprète en date de l’agent britannique amateur de vodka Martini – s’expose sur une affiche du film Spectre une montre avec un bracelet Nato cette fois-ci parfaitement respectueux du cahier des charges officiel !

nato-james-bond

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *