emoji lunettes NOUVEAUTE : Montre solaire | Sans pile - Cellule photovoltaïque | Ecoresponsable & durable >>> lunettes de soleil

L’origine de la fête des mères : comment s’est-elle démocratisée ?

Mère et son enfant pour la fête des mères

Nous la célébrons, mais savons-nous réellement pourquoi (outre l’envie de faire plaisir à notre maman) ? Retour sur l’origine de la fête des mères et son évolution au fil des années.

Sommaire :

  1. L’origine de la fête des Mères dans la religion
  2. L’origine de la fête des Mères en France
  3. L’origine de la fête des Mères en politique

Si la fête des Mères est aujourd’hui une institution, ça n’a pas toujours été le cas. La fête des Mères, telle qu’on la connaît aujourd’hui, est le fruit de nombreuses traditions et coutumes du monde. La plus ancienne d’entre elles remonte à la mythologie grecque. L’arrivée du printemps inaugurait la célébration de Cybèle, mère de Zeus, mais aussi de la fertilité selon les rites païens.

L’origine de la fête des Mères dans la religion

Les chrétiens, catholiques et protestants, eux aussi célébraient la maternité, notamment lors du 4e jour de Carême dont le chant de début de messe faisait référence au lait maternel. Certains croyants se déplaçaient même jusqu’à « l’Église mère », appellation attribuée aux plus grandes églises de région, plutôt qu’à celle à côté de chez eux. En Angleterre, on parlait d’ailleurs de « Mothering Day » ou journée du maternage, en référence à cette cérémonie.

En 1870, la fête des Mères est en voie d’officialisation grâce à la proclamation de la Journée de la mère initiée par la poétesse et activiste Julia Ward Howe. Cette dernière souhaite l’unification des mères du monde entier au nom de la paix. Toutefois, le nom qu’on retiendra est celui d’Anna Jarvis, une Américaine lambda qui créa l’association internationale pour la Journée de la mère en 1912 dans le même but d’union pacifique. Deux ans plus tard, en 1914, les États-Unis en font une fête nationale.

Les deux guerres mondiales ont -malheureusement- contribué à la diffusion de cette fête. Cette dernière permettait d’honorer symboliquement les parents ayant perdu des enfants dans la bataille.

L’origine de la fête des Mères en France

Enfants pour la fête des mères
La politique nataliste (ou familiale) encourage les couples à faire des enfants pour augmenter le taux de natalité.

En France toutefois, la fête des Mères a commencé à germer au début du 20 siècle, en 1906 plus exactement. C’est en Isère, dans le village d’Artas, qu’une cérémonie célébrant les mères de familles nombreuses est organisée. Deux mères se voient alors décerner le prix du Haut mérite maternel. Aujourd’hui encore, le village revendique la création française de la fête.

La ville de Lyon quant à elle suit le mouvement né aux États-Unis et rend hommage, pour la première fois en 1918, aux mères et épouses ayant perdu un fils ou un mari à la guerre. La Journée des mères est officialisée par le gouvernement en 1929.

L’origine de la fête des Mères en politique

Selon la légende urbaine, c’est le Maréchal Pétain qui est à l’origine de la fête des Mères sur le territoire national. Même si ce n’est pas réellement le cas, comme nous l’avons démontré plus haut, le maréchal a effectivement joué un rôle clé dans sa démocratisation. En rendant hommage aux mères, il les encourage surtout à procréer pour relancer le taux de natalité.

En 1950, alors que la politique nataliste est toujours d’actualité, la loi du 24 mai stipule que « la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d’une journée consacrée à la célébration de la fête des Mères ».

Cette fête, toutefois assez récente, s’est largement démocratisée depuis et s’est débarrassée de sa dimension religieuse. On célèbre aujourd’hui les mères pour leur force, leur amour, leur abnégation et non plus pour leur seule capacité à donner la vie. Bonne fête à toutes les mamans ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *