emoji lunettes  LIVRAISON GRATUITE | Retours & échanges pendant 30 jours  

Véritable prouesse technique, petit bijou de l’horlogerie. Elle possède autant d’infimes ressorts que d’années d’histoire. Cet article est consacré à l’un des mouvements phare de l’horlogerie et plus particulièrement à la montre automatique fonctionnement.

Sommaire :

  1. Une montre automatique, c’est quoi ?
  2.  Mais à quand remonte la montre automatique ?
  3. La montre automatique fonctionnement pièce par pièce
  4. L’incarnation de la montre automatique fonctionnement 

1. Une montre automatique, c’est quoi ?

Mais qu’est-ce qu’une montre automatique exactement ? Et comment fonctionne-t-elle ? C’est certainement la montre la plus emblématique, ingénieuse et écoresponsable de toutes les montres. Contrairement aux montres à quartz, elle est dépourvue de piles. Eh oui, aussi fou que ça sonne, c’est possible ! La montre automatique fonctionne en autarcie et son énergie est puisée ailleurs. Ce que l’on appelle montre automatique est en réalité une montre homme mécanique -ou femme d’ailleurs-, et ne puise son énergie que dans de petites roues et ressorts. La particularité de ces montres est qu’elles doivent régulièrement être remontées. On les surnomme montres mécaniques à remontage, et il en existe deux exemples distincts : le remontage manuel et le remontage automatique.

> La montre mécanique à remontoir manuel possède une réserve de marche de plusieurs heures mais doit tout de même être remontée après un certain temps. En général, il faut la remonter toutes les 24 heures. Finalement, une montre automatique est un raccourci de langage qui désigne en fait une montre mécanique à remontage manuel.

> La montre mécanique à remontage automatique à la différence, se recharge grâce aux mouvements quotidiens de votre poignet. Vous l’aurez compris, si vous ne la portez pas pendant un certain temps, il faudra la remonter manuellement à l’aide de la couronne. Pour régler l’heure, c’est très simple. Il faut d’abord vous assurer que votre couronne est positionnée sur le 0. Puis il vous suffira de tourner la couronne dans le sens des aiguilles d’une montre, et répéter cette opération une trentaine de fois.

2. Mais à quand remonte la montre automatique ?

Bien qu’elle soit largement répandue aujourd’hui, l’invention de la montre automatique remonte au début du 20 ème siècle. Tandis que l’inventeur de la montre originelle s’était illustré déjà au 16e siècle. C’est l’horloger John Harwood qui mit au point la première montre bracelet à remontage automatique en 1920. Avant qu’Harwood ne mette au point ce mécanisme, les montres devaient être remontées manuellement au quotidien. L’horloger a, quant à lui, conçu un système où un poids effectuait une rotation de 180° sous forme de va-et-vient dès que le porteur de la montre était en mouvement. Grâce à ce fonctionnement, la réserve de marche allait jusqu’à 12 heures et le dispositif remontait de manière automatique.

Une dizaine d’années plus tard, en 1930, Rolex améliore ce savoir et accroît la réserve de marche qui atteint une autonomie de 35 heures. La manufacture suisse imagine un système avec cette fois-ci un poids de forme semi-circulaire, qui effectue des rotations de 360° au cœur du mouvement. Une durée de vie non négligeable qui va rapidement connaître un grand succès auprès de nombreux hommes.

3. La montre automatique fonctionnement pièce par pièce

Afin de vous aider à comprendre un peu mieux les termes et les rouages de votre tocante, voici un tour d’horizon des différents composants de votre montre.

  • La couronne : C’est le petit bouton circulaire cannelé que vous retrouverez sur le côté latéral du boîtier de votre montre. Il permet de remonter manuellement votre montre pour régler l’heure.
  • Le rotor : Également surnommé masselotte, c’est le fameux poids de forme semi-circulaire évoqué précédemment. Il est attaché au mouvement tournant à 360° dès que le poignet est en mouvement. Il permet au ressort de barillet de remonter et d’approvisionner la montre d’énergie.
  • Le ressort de barillet et un infime ruban qui va emmagasiner de l’énergie et permettre à votre montre de fonctionner. C’est en quelque sorte le moteur de votre tocante.
  • Le système de transmission est le pont entre le ressort de barillet et la roue d’échappement. Il joue le rôle de transmetteur entre les deux composants, en transmettant l’énergie du ressort jusqu’à l’échappement.
  • La roue d’échappement : Également appelée roue d’ancre, elle permet le passage de l’énergie des rouages à l’ancre.
  • Le balancier : Composant clé de votre tocante, il joue un rôle essentiel. C’est le fameux composant aux mouvements en va-et-vient qui provoque des ‘tic-tac’ constants. Il bat entre 5 et 10 fois par seconde et permet aux aiguilles d’avoir un mouvement régulier.
  • Les rubis : Ce sont de petites pierres synthétiques très solides, situées à l’intérieur du mécanisme qui servent à réduire l’usure et les frottements.

Pas de panique, si tout cela vous semble compliqué, nous vous avons prévu un guide prévu à cet effet. Vous y retrouverez tous nos conseils et explications pour régler montre automatique.

4. L’incarnation de la montre automatique fonctionnement

Ce type de montre prend plusieurs apparences dans notre catalogue de marque. Chacune permettant à sa manière de démystifier et d’apprivoiser la montre automatique fonctionnement. Deux d’entre elles plus particulièrement offrent un aperçu direct du fonctionnement de votre bijou : Odyssey et Imperial, un modèle homme et un modèle femme. Toutes deux sont dotées d’un mouvement japonais miyota d’une grande précision de la maison horlogère Citizen.

La première répond au doux nom d’Odyssey. Son design gravite autour d’un mécanisme squelette, dans lequel les rouages sont mis à nu à l’aide d’un cadran en transparence. Ces derniers sont rendus visibles dans leur forme la plus brute. Ils sont toutefois adoucis par une note de bois et un boîtier en acier inoxydable coloré, rosegold ou noir selon le modèle choisi. Cette montre automatique femme est à la fois chaleur et froideur, dureté et douceur. Elle incarne l’ambivalence des femmes modernes gouvernées par ces mêmes principes. Offrez-vous ce bijou pour 329 euros.

Montre squelette automatique Odyssey

Odyssey

Montre automatique femme.

  • Mécanisme squelette  
  • 2 modèles : Odyssey Black et Odyssey Rosegold
  • 329 euros
voir

Il en va de même pour Imperial, qui est une version homme portant la même caractéristique. Son design est lui aussi très largement influencé par les rouages, passés de simple outil technique à véritable élément esthétique. Ceux-ci occupent une place de choix dans le corps de la montre. Ils lui permettent d’affirmer toute la force de son caractère. À l’image de ceux qui l’ont inspirée, Constantin et César, Imperial écrit l’histoire de l’horlogerie à sa manière. Elle édicte de nouvelles règles. Trouvez vous aussi le pouvoir. À se procurer au prix de 349 euros.

Collection Imperial

Imperial

Montre automatique homme. 

  • Mécanisme squelette 
  • 2 modèles : César et Constantin 
  • 349 euros
voir

Ces deux collections mettent littéralement à nu la montre automatique fonctionnement. Elles illustrent parfaitement la dépendance qui s’installe entre ce type de mouvement intemporel et celui qui le porte. Puisque cette dernière s’active grâce à vos mouvements, regardez-la prendre vie sur votre poignet. Vous êtes la pièce centrale de ses rouages.

Retrouvez toute notre actualité horlogère et lifestyle directement sur le web. Notre blog vous est dédié : nous répondons à des questions techniques (entretien, réglages à prendre en main…) fréquemment posées, dévoilons les coulisses de l’atelier et dispensons quelques leçons de mode. Découvrez également l’intégralité de nos DWYT watches et passez commande en ligne pour bénéficier de nombreux avantages. Bénéficiez notamment d’une livraison gratuite et rapide pour tout achat.

De même en boutique auprès de partenaires revendeurs partout en France, où vous jouirez des conseils avisés de nos experts.

Laisser un commentaire