emoji lunettes | DWYT DAYS - Plus que quelques heures => Un 2ème bracelet surprise OFFERT pour tout achat d'une montre avec le code DAYS21 | Valable sur toutes les montres ! | Uniquement pendant les DWYT DAYS >>> lunettes de soleil

Le signe que vous attendiez pour mieux vivre dans le moment présent

Signal de ralentissement pour vivre dans le moment présent

Une vie passée à vivre à toute vitesse en vaut 10 à vivre lentement. Voici les clés pour réapprendre à vivre dans le moment présent et retrouver l’intensité des petits bonheurs.

Sommaire :

  1. L’incapacité à vivre dans le moment présent
  2. Les conséquences d’une vie à toute vitesse
  3. Apprendre à vivre dans le moment présent

De nos jours, vivre dans le moment présent est presque devenu tâche difficile. On nous apprend à vivre dans la projection, à mesurer le temps qui passe en échéances et en deadlines.  Puis les années passent. Elles défilent même, jusqu’au jour de la prise de conscience.

La lenteur est perçue à tort comme quelque chose qui nous empêche de profiter pleinement. Pourtant, c’est tout l’inverse. Elle ancre le corps et l’esprit dans un moment bien précis, ce qui permet d’en savourer les moindres aspects en pleine conscience. Une vie passée à vivre à toute vitesse en vaut 10 à vivre lentement. En étant constamment dans l’action, nous passons parfois à côté des plus belles expériences de notre vie sans même nous en rendre compte. Nous n’avons même pas le temps d’assimiler ce qui se passe que c’est déjà terminé.

Nous sommes enfermés dans nos habitudes, le fameux métro-boulot-dodo que nous redoutons tous, mais que nous mettons nous-mêmes en œuvre chaque jour sans nous en rendre compte. Un cercle vicieux qui inhibe notre bien-être personnel. Alors, comment inverser la tendance ?

L’incapacité à vivre dans le moment présent

Rassurez-vous, vous n’êtes pas complètement responsable de votre incapacité à vivre dans le moment présent. La société l’est en très grande partie.

La productivité. Dans le Larousse, la productivité est définie tantôt comme quelque chose qui « rapporte de l’argent, qui est rentable » tantôt comme quelque chose « qui fournit, produit quelque chose en quantité ». Il y a cette idée de quantité, d’abondance. Être productif dans le monde du travail par exemple implique d’accomplir plusieurs tâches en simultanée, et ce sur un temps record. Les entreprises n’ont plus que ce mot à la bouche. Elles cherchent des employés capables de cocher les cases, des machines de guerre pour aller plus loin plus vite. Et cette qualité est tout autant recherchée dans la sphère familiale qu’amicale. Il faudrait être un bon employé, un bon parent et un bon ami, tout ça dans la même journée.

À qui cela profite-t-il réellement ? Ni à vous ni à votre entourage. Cette quête de productivité vous dessert plus qu’autre chose. Vous êtes sur tous les fronts certes, mais votre implication et la qualité de vos efforts sont moindres. Privilégier la quantité au détriment de la qualité n’a jamais réussi à personne.

Les conséquences d’une vie à toute vitesse

Les effets secondaires d’une vie trop pressée se font ressentir aussi bien physiquement que mentalement. La charge mentale en est une conséquence évidente. Le burn-out ou la dépression sont assez récurrents dans ce genre de situation. Vivre dans le moment présent permet justement de mieux se connaître et mieux accueillir ses émotions. Il devient alors plus facile d’identifier les facteurs d’anxiété, donc aussi plus facile de les rationaliser.

La « fast life » agit aussi sur notre physique. Elle a même tendance à nous vieillir. Selon la science, plus nous sommes stimulés, plus notre corps produit toutes sortes d’hormones : adrénaline, cortisol à l’origine du stress. Des réactions physiologiques auxquelles le corps devient accro et qu’il cherche à générer en accélérant toujours plus la cadence. Cependant, une sécrétion d’hormones trop importante facilite le développement des maladies et des maux du corps.

Apprendre à vivre dans le moment présent

Vivre à 100 à l’heure nous rend intolérants. Nous perdons notre aptitude à apprécier les petits bonheurs de la vie. D’où l’importance d’apprendre à vivre dans le moment présent pour retrouver le goût des choses simples.  Un vrai repas en famille, un moment de quiétude face à soi-même, autant de moments rendus impossibles par l’épaisseur de notre emploi du temps. Nous ne passons pas seulement à côté de bons moments, nous passons à côté de la vie elle-même. Notre seuil de patience aussi a été revu à la baisse. Nous voulons tout, tout de suite. Nous devenons irritables dès qu’il s’agit d’attendre.

Cet article est le signe qu’il est temps pour vous d’adopter un nouveau mode de vie. Apprenez à vivre dans le moment présent comme si c’était le dernier. Il n’est jamais trop tard. Au contraire, le plus important est que vous en ayez pris conscience. Vous serez d’autant plus sensibles à la beauté du monde désormais que vous y êtes pleinement connecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *