emoji lunettes | DWYT DAYS - Plus que quelques heures => Un 2ème bracelet surprise OFFERT pour tout achat d'une montre avec le code DAYS21 | Valable sur toutes les montres ! | Uniquement pendant les DWYT DAYS >>> lunettes de soleil

Comment ralentir la cadence dans une ville en constante effervescence ?

Ralentir la cadence dans une ville en effervescence

Dans un monde où tout va trop vite, enchaîné à la routine, ralentir la cadence est devenue une question de santé physique et psychique. Bouleversez vos habitudes grâce à nos conseils pour apprendre à mettre l’effervescence de la ville sur pause.

L’Homme a créé de nombreuses méthodes pour décupler sa productivité, sans se douter de la charge mentale que cette dernière peut représenter. Faire plus, plus vite. Et la santé dans tout ça ? Cet article vous livre les clés pour ralentir la cadence malgré l’effervescence ambiante. Prenez le temps.

Sommaire :

  1. Aménager temps et espace
  2. Prendre soin de soi

Aménager son temps et son espace

  • Avoir son espace à soi

La maison est la zone de confort par excellence. C’est un endroit neutre où l’on peut être soi-même, revêtir son jogging le plus confortable et se reposer après une longue journée de travail. Il est donc important de s’y sentir bien. L’aménagement de l’espace contribue largement à ce sentiment de bien-être. Que vous soyez adepte de décoration d’intérieur ou non, il est assez simple de « simplifier » son lieu de vie. De manière générale, la slow-life invite à retrouver un état de simplicité dans lequel on se concentre sur l’essentiel. Cela s’applique aussi à la maison.

Réaménagez votre espace en vous débarrassant des détails futiles qui polluent votre oxygène. Un espace sain et respirable est un espace minimaliste. Vous pouvez par exemple procéder à un tri de vos meubles et babioles selon la méthode Mari Kondo. La méthode est simple : si un objet de vous procure « d’étincelle de joie », jetez-le. S’il ne vous renvoie pas à un souvenir ou ne vous procure aucune émotion particulière, c’est le signe que cet objet n’a plus sa place chez vous.

  • Créer un rituel

Un rituel est un moment réconfortant. C’est une bulle de sérénité qui permet de se focaliser sur soi, dans un monde où on nous encourage à d’abord penser aux autres. Parfois même à notre propre détriment. Profitez de ce moment rien qu’à vous pour faire quelque chose que vous aimez ou qui vous apaise. Écouter de la musique, lire un bouquin, peu importe ce en quoi cela consiste. Vous pouvez tout à fait procéder à ce rituel le matin ou le soir, à vous de définir à quel moment vous avez le plus besoin de ralentir la cadence.

Retrouvez nos conseils pour une routine matinale slow sur le blog DWYT pour plus d’inspiration !

  • Faire pousser une plante

Avoir la main verte, ça s’apprend ! La patience est de rigueur évidemment. Que vous ayez la chance d’avoir un extérieur ou non, vous pouvez très bien jardiner en appartement. Il vous suffit d’avoir le matériel adéquat. Faire pousser une plante a quelque chose de gratifiant. Peut-être est-ce dû au fait de récolter soi-même le fruit de son travail, ou du moins d’en observer les évolutions. Ce qui est sûr, c’est que les plantes ont des effets notables sur la santé et la concentration. Sans parler de la satisfaction qu’on en tire à les faire grandir ou à s’en servir pour cuisiner par exemple. Quel privilège de cuisiner ses propres tomates cerises, agrémentées de feuilles de basilic maison de surcroît !

Prendre soin de soi pour ralentir la cadence interne

  • Privilégier la marche 

Et si on abolissait le fameux métro-boulot-dodo en remplaçant la première étape par la marche ? Les transports en commun sont pratiques certes, mais aussi très anxiogènes. On est agglutinés aux autres passagers. Il fait chaud. Aucune place assise n’est disponible. Bref, il y a mieux comme réveil.

La marche préservera votre énergie sociale, votre argent et l’environnement. Et en plus, c’est bon pour la santé ! Vous pourrez vous rendre d’un point A à un point B sans encombre. Et surtout dire au revoir aux lignes de métro surchargées et aux retards, grèves intempestives. Privilégier la marche vous permettra également de prendre quelques minutes en plus pour vous pendant lesquelles vous redécouvrirez le paysage qui défile sous vos yeux. Lorsque l’on est happé par le quotidien, on a tendance à s’auto-cloisonner. On répète les mêmes gestes, les mêmes tâches indifféremment du monde qui nous entoure. Ce qui nous mène à devenir insensible à des détails qui provoqueraient habituellement une émotion en nous. La marche est donc une redécouverte active de notre environnement. Elle permet de redécouvrir les petits détails qui nous échappent habituellement.

  • Entreprendre une détox digitale

Le téléphone, l’ordinateur sont devenus essentiels à notre quotidien. Lorsque l’on n’est pas sur l’ordinateur, on a le nez rivé sur le téléphone pendant la pause. C’est presque devenu automatique dans le monde du travail. Le digital s’est même immiscé dans la sphère personnelle. Dans le métro, à la maison, le téléphone est greffé à notre main. On s’en sert pour s’extraire partiellement de l’ennui en jonglant d’une application à l’autre.

La détox digitale paraît alors inconcevable. Et pourtant tellement nécessaire pour ralentir la cadence. Vous pouvez alors vous l’appliquer à petite voir moyenne échelle dans votre quotidien. Même si vous travaillez sur ordinateur par exemple, il y a forcément des créneaux pendant lesquels vous pouvez vous détacher des écrans : lors de vos pauses par exemple ou en quittant le travail le soir. Mettez alors votre téléphone entre parenthèses et profitez de votre soirée à l’abri des écrans. Cela vous soulagera psychologiquement et physiquement. Vos yeux aussi souffrent de votre exposition prolongée aux lumières bleues. Préservez-les !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *